Ateliers

Foresto Gardens propose régulièrement des ateliers culinaires en lien avec la saison et l’actualité. 

L’histoire naturelle et culturelle des plantes sauvages et cultivées inspire le thème et les recettes de chaque atelier.

Les qualités sensorielles des racines, feuilles, graines, fruits … orientent les gestes culinaires et l’association des saveurs.

Ateliers épices automne 2019 : le za’atar et ses avatars ! Géopolitiques culinaires d’un aliment condimentaire de Beyrouth à Tokyo

Nurdane Bourcier, cheffe du restaurant Tamam Kitchen, et Saskia vous proposent des ateliers épices inédits: apprenez à relever vos plats en vous inspirant de l’histoire naturelle et culturelle des condiments, herbes aromatiques et épices douces !

Nos ateliers vous transmettent le goût de l’autre et changent votre regard sur le vivant. Vous allez déguster des plats succulents. Réaliser vos propres condiments. Mettre plus de diversité biologique et culturelle dans vos assiettes.

Venez écouter des histoires d’épices et de migrations des humains et des plantes pour mijoter des mondes communs ! 

Prochain atelier le 25 novembre 2019 à 19h30, 46 rue Didot, 75014 Paris.
Informations et inscriptions par courriel: contact@forestogardens.net 

Nous proposons également des ateliers thématiques privatisés sur demande. 

Atelier des mois de mai-juin 2019 : Légumes verts sur … listes noires 

Elles piquent, elles puent, elles prolifèrent … en ce joli mois de mai, l’atelier Foresto Gardens fait goûter à l’élan vital de la nature en faisant la part belle aux plantes mal aimées. Au menu cette année un thé des ronces avec du pain de seigle maison et un chutney aux plantes compagnes des ronciers. Suivi par un plat de résistantes avec un risotto à l’ortie puante (Stachys sylvatica) et un carpaccio de bresaola à l’alliaire (Allaria petiolata) et aux chardons des champs (Cirsium arvense). Pour conclure, une douceur des sous-bois avec fraises à la chantilly d’aspérule (Galium odoratum), financiers aux orties (Urtica dioïca) et champagne aux fleurs de sureau (Sambucus nigra).

Dans ce menu inédit, aucun ingrédient n’est laissé au hasard pour parler de l’avènement de la domestication avec son cortège d’adventices, du rôle des végétaux dans la colonisation des Nouveaux Mondes, des politiques publiques contre les plantes envahissantes, ou encore de l’ethnobotanique des forêts tempérées, transformées par une agriculture venue d’autres milieux écologiques. L’anthropologie est une science délicieuse …

Atelier des mois de mars-avril 2019: Épicures de printemps !

L’hiver se termine, le printemps arrive. Nous entrons dans le ventre mou du calendrier agraire, alors que nous avons besoin de retrouver du tonus. Entre carême et détox, il ne faut plus choisir : venez découvrir les Épicures de printemps ! Dans cet atelier, nous combinons le génie culinaire des mois maigres avec les nombreuses plantes sauvages que la nature nous offre au même moment. C’est l’occasion de découvrir l’histoire des sciences du fameux régime méditerranéen, dont on oublie souvent deux constantes : l’usage des plantes sauvages et les nombreux jours de carême (Lent), pratique aux sens multiples qui marque une pause au moment du renouveau végétal et animal. 

C’est l’occasion également de s’interroger sur les façons de réduire notre consommation de viande et le gaspillage alimentaire, sans forcément réinventer la roue des saveurs. La cucina povera, cuisine paysanne et familiale, regorge de recettes et d’astuces pour des plats riches en goûts et en nutriments. Au menu, entre autres, un duo de ravioles aux plantes sauvages riches en protéines, vitamines et minéraux: les unes farcies aux orties pour le côté umami, les autres garnies à la berce spondyle (Heracleum spondylium) pour ses étonnantes notes d’agrume en contrepoint. Pour le houmous sucré à la violette odorante (Violata odorata), il faudra revenir au printemps prochain …

Tous les ingrédients utilisés dans les ateliers sont issus d’agricultures biologiques, distribués, si possible, en circuit court. Les plantes sauvages sont cueillies dans des sites appropriés en Ile-de-France. 

Crédits photos: Nils Peter Flint; Saskia Walentowitz.